L’ail des ours, saveurs et senteurs pour votre bien être

86302783_o

Table des matières

Introduction :

La plante :

Cueillir l’ail des ours

Composition chimique

Ail des ours et médication :

Propriétés

Posologie, effets néfastes

applications médicinales

L’ail des ours en alimentation :

Recettes :

Faire pousser de l’ail des ours :

Conclusion :

Sources :

L’ail des ours

108799512

Introduction :

Très présente en France et partout en Europe, l’ail des ours tapisse une grande partie des sous bois et bords de rivière de février à juin.

Son odeur forte, sans pour autant être agressive emplit nos poumons alors que nous traversons forets et sous bois humides.

Bien que cette plante soit très présente dans nos régions, connaissez vous les propriétés et diverses applications de cette plante fourmillant de vertus ?

La plante :

100_1083

L’ail des ours est une plante vivace de la famille des amaryllidacée, elle croit en masse sous forme de colonie dans les sous bois humides et en bords de ruisseau. Ses feuilles apparaissent en février-mars, et ses fleurs éclosent d’avril a juin.

La plante tient son nom du fait que les ours, en sortie d’hibernation la consommeraient en grande quantité pour reprendre des forces. L’ail des ours et aussi appelée ail sauvage ou ail des bois en fonction des régions.

Bien connue des Celtes et des Germains, cette plante fait à la fois office d’aliment, de condiment et de médicament, et remplit à merveille ces trois fonctions.

Dans différents folklores, on accordait a l’ail des ours diverses vertus. Chez les Celtes, elle apportait force, puissance, fertilité, et protégeait les enfants a naître et une croyance savoyarde voulait qu’en jetant des feuilles dans un cours d’eau, on purifiait celui-ci.

Cueillir l’ail des ours

Toutes les parties de l’ail des ours sont comestibles, de la racine a la fleur, pour la cueillir il suffit de prendre les tiges et de les couper a la base.

Attention cependant aux confusions, les feuilles de l’ail des ours ont une apparence similaire au muguet, a la colchique d’automne ou a l’arum sauvage, toutes trois toxiques pour l’homme (la colchique et le muguet étant mortelles a très faible dose), il convient donc de prendre certaines précautions et d’être attentif, notamment en cueillant la plante feuilles par feuilles, ou par petites poignées pour éviter toute confusion.

Lors de la cueillette, il est aussi important de ne pas se fier a l’odeur, en effet, après quelques minutes a cueillir la plante, tout semblera sentir l’ail des ours.

Une fois cueillie, l’ail des ours se conserve quelques jours au frais, mais on peut augmenter sa durée de conservation en la congelant ou en la mettant en conserve ou encore en la faisant sécher.

ail des ours, muguet colchique

Feuilles d’ail des ours, colchique et muguet

Composition chimique

L’ail des ours doit évidemment ses propriétés aux éléments chimiques qui la composent. On retrouve principalement de la vitamine C a un taux élevé, en effet, l’ail des ours fait parti des plantes sauvages les plus riche en vitamine C, après l’ortie notamment.

Concernant les vitamines, elle contient également des taux élevés en vitamines B1, B et E.

On retrouve aussi dans cette plante du souffre, du silicium, du fer, du manganèse, du zinc et des flavonoïdes ainsi que des huiles essentielles sulfurées.

Ail des ours et médication :

Comme précité, l’ail des ours offre de nombreuses applications, il est cependant a noter que peut d’études purement scientifiques ont été menées a son sujet, en effet, on compte plus de 3300 études concernant l’ail « de cuisine » (allium sativum) contre seulement une trentaine pour l’ail des ours.

En dépit de ce faible nombre d’études, il va sans dire que cette plante offre un grand nombre de remèdes dans un vaste champ d’applications.

ail des ours plante entière

Propriétés

L’ail des ours a sensiblement les mêmes effets que l’ail commun, a la différence près que ses effets sont plus prononcés, comme c’est souvent le cas pour la variant « sauvage » d’une plante commune.

L’ail des ours est détoxifiante, elle aide, entre autres, a éliminer les métaux lourds de l’organisme.

Elle intervient dans le fonctionnement cardiovasculaire en fluidifiant le sang, améliorant ainsi sa circulation, mais aussi en renforçant les tissus veineux et artériels, en agissant comme anti-aggrégant plaquettaire, ainsi qu’en régulant le taux de cholestérol en réduisant la synthèse de cholestérol LDL (« mauvais » cholestérol), ainsi qu’en luttant contre la formation d’athéromes (dépôt sur les parois internes des artères).

L’ail des ours aide aussi a réduire l’artériosclérose, agit comme anti-allergénique puissant, mais aussi comme antioxydant et antispasmodique.

Cette plante aide aussi a renforcer l’immunité, et agit comme dépuratif pour l’organisme, elle est vermifuge, diurétique, et a de puissantes propriétés digestives concernant les flatulences, diarrhées et gastrites.

Concernant les applications pour les problèmes cutanés, l’ail des ours permet de calmer l’eczéma et les furoncles, et éclaircirait même le teint.

Enfin, peut d’études l’on mis en avant, mais l’ail des ours aurait des vertus amincissantes.

On peut donc voir en cette plante un ingrédient a intégrer quotidiennement a son alimentation par exemple, pour ses vertus régulatrices et détoxifiantes pour l’organisme.

Posologie, effets néfastes

A l’heure actuelle, aucun effet néfaste n’est connu concernant cette plante. Il peut cependant être difficile pour certaines personnes de la consommer en grande quantité d’un point de vue digestif.

Agissant comme fluidifiant sanguin, l’ail des ours reste a consommer avec modération si on est concerné par des problèmes de coagulation ou si l’on est sous traitement touchant a la fluidité du sang.

applications médicinales

Outre ses applications dans l’alimentation, il est possible d’utiliser l’ail des ours de différentes manières pour maximiser les différentes propriétés en fonction des affections traitées.

On peut par exemple l’utiliser en infusion, a raison de 3-4 tasses par jour, ou encore en solution hydro-alcoolique (3 fois 25 gouttes par jour pour un adulte) ou teinture mère (30 gouttes par jour pour un adulte). Il est aussi possible de consommer l’ail des ours sous forme de poudre, a raison de 3 doses de 2000mg par jour pour un adulte.

Il est aussi possible d’associer l’ail des ours a d’autres plantes pour en maximiser les effets.

-Dans des cas d’artérite, l’associer a du Chrysanthellum

-Contre l’athérosclérose, l’associer a de la lécithine de soja et de l’huile de foi de morue

-En cas d’hypertension légère, l’associer a de l’olivier, et en cas d’hypertension artérielle, avec de l’aubépine.

-En association avec le gingembre, le ginseng ou le curcuma pour renforcer les défenses immunitaires.

L’ail des ours en alimentation :

A titre d’aliment, l’ail des ours peut s’intégrer a de nombreuses préparations, autant a titre de condiment que d’aliment a part entière.

On peut l’incorporer a n’importe quelle salade, mais on peut aussi utiliser ses boutons floraux comme câpres, ou encore transformer ses feuilles en pesto.

Recettes :

pesto ail des ours

Voici quelques liens pouvant vous donner des idées de recettes et des astuces sur les différentes applications culinaires de l’ail des ours :

« Câpres » d’ail des ours :

http://papillesestomaquees.fr/boutons-floraux-dail-des-ours-au-vinaigre-et-baies/

Scones a l’ail des ours et au cheddar :

http://www.piratageculinaire.com/2016/05/scones-lail-des-ours-et-au-cheddar.html

Pesto a l’ail des ours:

http://turbigo-gourmandises.fr/pesto-a-l-ail-des-ours/

Pâtes a l’ail des ours :

http://www.laciusinefaciledechris.com/2016/05/linguine-a-l-ail-des-ours.html

Velouté ail des ours et pommes de terre :

http://www.laciusinefaciledechris.com/2016/05/linguine-a-l-ail-des-ours.html

Enfin, une page regroupant une multitude de recette contenant de l’ail des ours :

http://papillesestomaquees.fr/fiche-plantes-sauvages-de-a-a-z/ail-des-ours/

Faire pousser de l’ail des ours :

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de faire pousser de l’ail des ours chez soi étant donné qu’on en trouve abondamment en foret, il est tout de même possible de la cultiver, le procédé est très simple et ne demande aucun entretien.

Voici un lien vers plantes-et-jardin.com qui vous donnera la procédure a suivre pour cultiver de l’ail des ours.

http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-conseils/planter-l-ail-des-ours

Conclusion :

Sauvage, gonflée d’arômes et de propriétés. Poussant en masse et facile a récolter, l’ail des ours est une alternative culinaire et médicale facile a intégrer à son quotidien et vous fera bénéficier de tout ses bienfaits a moindre frais.

Sources :

http://www.medsource.fr/ail-des-ours

http://www.mr-plantes.com/2015/10/ail-des-ours/

https://www.via-les-herbes.com/lail-des-ours-allium-ursinum-famille-liliacees/

http://la-boite-a-sante.com/ail-des-ours-10-bonnes-raisons-manger/

http://www.toutpratique.com/3-Sante/5695-L-ail-des-ours.php

http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-conseils/planter-l-ail-des-ours

http://www.laventureaucoindubois.org/parutions/enlibreacces/90-cueillir-l-ail-des-ours-les-precautions-a-prendre.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Allium_ursinum

http://papillesestomaquees.fr/fiche-plantes-sauvages-de-a-a-z/ail-des-ours/

http://papillesestomaquees.fr/boutons-floraux-dail-des-ours-au-vinaigre-et-baies/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s