L’ortie, légume oublié, remède approuvé

macro ortie 01

Sommaire

Introduction :

La plante :

comment la récolter ?

Composition chimique :

Pourquoi l’ortie est urticante ?

Ortie et médication :

Parties utilisées

propriétés

comment s’en servir ?

Posologie, contres indications

Ortie et alimentation :

Recettes, astuces culinaires

Liens :

Questions, pistes de recherche :

Conclusion :

Sources :

 

 

L’ortie, légume oublié, remède approuvé

(sting nettle, en anglais)

macro ortie 01

Introduction :

L’ortie (ortie grande, ou urtica dioica) est une plante de la famille des urticacées. C’est une plante considérée comme mauvaise herbe, car étant invasive et urticante. Cependant, outre ces deux aspects, c’est une plante regroupant de nombreuses vertus, autant alimentaires que médicales. Voici dont un descriptif de cette plante qui traitera de ses application médicinales, de sa composition chimique, de sa récolte et de ses utilisations culinaires.

On traitera ici de la grande ortie (urtica dioice) qui est l’ortie la plus présente en France et en Europe.

 

La plante :

L’ortie est une plante vivace herbacée, dont la taille varie de 60 a 150cm. Elle forme des colonies grâce a la propagation de ses rhizomes. Ses feuilles comportent deux types de poils, de long poils urticants, et des poils souples, plus courts

L’ortie croit dans les haies, fossés, décombres et bords de route principalement. C’est une plante résistante qui pousse jusqu’à 2000m d’altitude.

 

comment la récolter ?

Pour cueillir l’ortie, il suffira de se munir de gants pour ne pas être piqué par les poils urticants présents sur toute la plante. Les feuilles seront utilisées en alimentation, tandis que l’intégralité de la plante (racines comprises) servira pour une utilisation médicinale.

L’ortie a un très fort pouvoir absorbant vis a vis des minéraux et métaux lourds, il est donc déconseillé de cueillir l’ortie en bords de route, sans quoi on risque de récolter une plante chargée en plomb.

 

Composition chimique :

L’ortie est une plante très riche pour l’organisme, on y trouve de nombreuses vitamines, ainsi que des oligo-éléments, minéraux, et certaines protéines. Elle comporte 18 acides aminés (sur les 20 existants) dont les 8 essentiels.

On retrouve dans cette plante les vitamines B, B5, B9, C et K.

Comme minéraux et oligo-éléments, l’ortie est riche en manganèse, potassium, calcium, cuivre, silice, fer et souffre.

Enfin, l’ortie est aussi riche en histidine, isoleucine, lysine et tryptophane.

macro feuille d'ortie

Pour des informations plus précises sur les composés chimiques, et leur différents proportions, je vous renvoie sur le site de vegecrue qui traite bien plus précisément du sujet notamment avec les nutriments de l’ortie par rapport aux AJR.

http://vegecru.com/ortie

 

Pourquoi l’ortie est urticante ?

L’ortie doit son pouvoir urticant aux nombreux poils qui la recouvre. Ceux ci sont fait de silice et renferment différents produits irritants : histamine, acétylcholine, sérotonine et acide formique. Le poil urticant pénètre la peau, puis se brise en libérant les substances urticantes.

En cas de d’irritation, il est possible d’utiliser des feuilles de plantain ou d’ortie écrasées, puis de les frotter sur la zone en question, ce qui aura pour effet de calmer l’irritation.

poils urticant ortie

poils urticants d’une tige d’ortie

Ortie et médication :

L’ortie a nombre d’applications en médecines ancestrales ainsi qu’a travers les remèdes d’antan. Aujourd’hui délaissée et reléguée au rang de « mauvaise herbe », je vous propose de redécouvrir ses vertus.

 

Parties utilisées

On utilise principalement les feuilles, mais aussi les racines pour les différentes applications médicinales de l’ortie.

 

propriétés

On attribue a l’ortie de très nombreuses, vertus, dont la plupart ont étés vérifiées et prouvées scientifiquement.

La propriété principale de l’ortie est son action reminéralisante et stimulante pour l’organisme, due a sa forte teneur en minéraux, vitamines et acides aminée. Elle améliore la résistance physique, régule les fonctions de l’organisme. L’ortie aide aussi a lutter contre l’anémie, l’ostéoporose, la fatigue chronique, la fragilité des ongles et la chute des cheveux.

 

On attribue aussi a l’ortie des vertus détoxifiantes, dues a sa concentration en antioxydants, ainsi qu’une action diurétique permettant un meilleur fonctionnement des reins, mais pouvant aussi aider dans des cas d’incontinence. L’ortie stimule et renforce aussi la prostate.

Les propriétés dépuratives de l’ortie en font une bonne solution aux remèdes de la peau, notamment dans des cas d’eczéma, boutons de fièvre ou encore d’acné. Les applications se font principalement sous forme de décoctions ou de cataplasmes pour combattre ses affection.

L’ortie peut faire office de calmant pour les douleurs articulaires ou inflammatoire. Et ses propriétés hémostatiques lui permette de lutter contre les hémorragies, ou encore a réguler les règles, en les diminuant si elles sont trop abondante, et en les faisant apparaître en cas de retard.

On doit a l’ortie des propriétés anti allergéniques puissantes principalement dans des cas d’asthme, ou le résultat est sans équivalent, ou encore dans les cas de rhume des foins ou d’urticaire.

Elle aide dans les troubles du foie, de la rate, mais aussi pour ce qui es des crampes et ulcères d’estomac, ainsi que certaines maladies pulmonaires. De plus elle a des propriétés galactogènes, l’ortie améliore ainsi la qualité, et aide a la montée de lait chez la jeune maman.

Enfin, on attribue a l’ortie des vertus antibactériennes, antivirales, vermifuges, anti-diarrhéiques, et alcalinisantes (aide a rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme).

D’une manière générale, elle favorise l’attention, la concentration ainsi que la mémoire.

 

L’ortie aiderai aussi a la guérison du cancer, et aurait aussi des vertus aphrodisiaques (graines), mais les recherches effectuées ne montrent pas encore de résultats signifiants.

 

comment s’en servir ?

On peut bénéficier des propriétés de l’ortie de différentes manière. Tout d’abord a travers l’alimentation, qui permet de bénéficier de tout ses bienfaits. Mais on peut aussi bénéficier de ses vertus par le biais d’infusions, de prises de gélules ou de cataplasmes.

Les applications cutanées d’ortie peuvent se faire via des bains de pied a raison de deux poignées d’ortie pour 1l d’eau, ou en compresses, a raison de 4 poignées pour un litre d’eau. L’application d’ortie sur la peau permet, en plus de la nettoyer, de lutter contre l’eczéma, l’acné, et d’autre maladies de la peau.

On peut aussi faire une lotion capillaire a base d’ortie pour lutter contre la chute des cheveux, la recette ici : http://home.naturopathe.over-blog.com/article-faites-votre-adoucissant-74547909.html

 

Posologie, contres indications

Bien qu’ayant de nombreuses vertus, l’ortie a certaines contre indication, principalement concernant la grossesse et l’usage de médicaments.

En effet, l’effet emménagogue de l’ortie peut provoquer un avortement, une étude menée sur des lapines a montré que les lapines nourries a l’ortie ont une plus forte tendance a avorter, due notamment a la présence de sérotonine, qui peut provoquer des contractions de l’utérus. Il est donc fortement déconseillé de consommer de l’ortie fraîche durant la grossesse, il est cependant possible d’en consommer en quantités raisonnables si elle es séchée, puisqu’elle perd certaines de ses propriétés. Il es cependant conseillé d’en consommer et toute fin de grossesse et en période d’allaitement pour ses propriétés galactogènes.

L’ortie a une forte interaction avec des médicaments allopathiques, anti-inflammatoires, sédatifs, anti coagulant au encore ds traitements contre l’hypertension, l’ortie pouvant décupler ou restreindre l’effet du traitement. Elle est donc a consommer avec prudence.

Enfin, l’ortie est a proscrire si on souffre d’oedème due a une insuffisance cardiaque ou rénale.

 

Ortie et alimentation :

Aujourd’hui presque oubliée, il existe cependant de nombreuses recettes contenant de l’ortie. Pour avoir une préparation la meilleure qu’il soit, il faut cueillir les feuilles des jeunes pousses, celles ci etant les plus tendres et les plus goutues. Il est cependant possible de cueillir les feuilles de la plante adulte, mais le goût en sera moins prononcé, et la texture plus rêche.

L’ortie a un goût se rapprochant de celui de l’épinard, tout en conservant un goût qui lui es propre.

 

Recettes, astuces culinaires

soupe ortie

Voici quelques liens qui vous permettront de (re)découvrir l’ortie en cuisine.

http://home.naturopathe.over-blog.com/article-toutes-les-recettes-et-astuces-pour-cuisiner-l-ortie-74281068.html

Il est aussi possible de faire de la poudre d’ortie, pour cela il suffit de la faire sécher puis e l’écraser. Cette poudre pourra venir agrémenter tout vos plats, soupes et salades de par son goût discret mais caractéristique.

 

Liens :

Quelques vidéos qui peuvent venir approfondir et/ou compléter cet article

https://www.youtube.com/watch?v=urMRAfb8y-4

https://www.youtube.com/watch?v=jsnJLI1rEBw

https://www.youtube.com/watch?v=w5ERmV7Dang

 

Questions, pistes de recherche :

Une question que je me suis posé en faisant les recherches pour cet article est la suivante : pourquoi les aliments « alternatifs », et/ou sauvages sont si peut mis en avant, excepté par certains milieux ? Et par extension, pourquoi les médicaments et traitements que l’on peut faire et trouver soi même sont eux aussi si peut mis en avent ?

Conclusion :

L’ortie est donc une plante aux nombreuses vertus, qui peut être utilisée dans de nombreuses affections et sous différentes formes, elle est toutefois a consommer avec parcimonie en cas de traitement médicamenteux. Du point de vue culinaire, l’ortie peut être intégrée a de nombreux plats et a nombre de recettes qui lui sont dédiées, c’est un aliment de choix autant pour ses propriétés que pour son goût.

Alors ? Mauvaise herbe ou plante aux multiples vertus, a vous de choisir.

photo-ortie

 

Sources :

http://home.naturopathe.over-blog.com/article-l-ortie-richesse-de-l-alimentation-naturelle-74505416.html

http://vegecru.com/ortie

http://web04.univ-lorraine.fr/ENSAIA/marie/web/ntic/pages/2011/ecot.html

https://www.floramedicina.com/ortie-monographie

http://urticamania.over-blog.com/page-1371476.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_ortie

Publicités

4 réflexions sur “L’ortie, légume oublié, remède approuvé

  1. Pingback: L’ortie, légume oublié, remède approuvé — Alternavie – Les astuces de Grand- Mère

  2. Merci pour ces rappels ! J’utilise beaucoup l’ortie ! Je fais souvent des soupes trop bonnes avec ou je les fais comme des épinards (mais meilleur en soupe 😉 ). J’en mets régulièrement dans mes tisanes du matin (sèches) avec le thé vert. J’aime le goût et je me dis que ça peut m’apporter des bonnes choses comme c’est dit dans ton article (j’en prenais aussi parce que c’est réputé bon contre les cystites aussi). C’est drôle car c’est la première fois que je lis que c’est bon contre l’asthme…Il se trouve que j’ai arrêté d’avoir de l’asthme et de l’allergie (ou vraiment très très peu) après ma cure de desmodium en complément alimentaire…et le début de mon rituel ortie en infusion le matin. J’ai du mal à croire que ce soit dû au hasard (car je suis passée de grosses crises sous médoc à plus rien du tout ou presque sans médoc). En tout cas, ça vaut le coup de tester si un lecteur/trice a de l’allergie ou/et asthme, même si ça ne marche peut-être pas pour tout le monde.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s