Le Savon, fabrication, propriétés et dermatologie

savon fight club wallpaper

Sommaire :

 

 

 

Le savon, fabrication, propriétés et dermatologie

savons.jpg

Qu’est ce que le savon ?

Le savon est un agent lavant, solide ou liquide, composé de molécules amphiphiles (molécules a la fois hydrophiles et hydrophobes)

Principe de base :

Le savon est crée par réaction entre une base (de soude ou de potasse quasi-exclusivement), et un corps gras, cette réaction s’appelle la saponification. A l’issue de cette réaction sont crée de la glycérine et du savon.

Une molécule de savon est composée d’une part hydrophile (groupement carboxyle, COO-), et d’une autre hydrophobe (hydrocarbonée, R), c’est ce double aspect de cette molécule qui confère les propriétés lavantes au savon.

Procédé chimique :

Outre ses propriétés lavantes, le savon permet de réduire la tension superficielle de l’eau, c’est a dire qu’une eau savonneuse aura plus de faciliter a pénétrer des matériaux, comme le textile par exemple.

La saponification :

La saponification est une réaction exothermique (elle dégage de la chaleur), réaction qui peut être accélérée par agitation, pour favoriser la rencontre entre les molécules, ou encore par augmentation de la température, qui agit ainsi a la manière d’un catalyseur.

La saponification se caractérise par l’hydrolyse d’un corps gras par une base de soude ou de potasse. Une base de soude donnera un savon dur, alors qu’une base de potasse donnera un savon mou.

Il existe deux types de saponification, celle-ci peut se faire a chaud ou a froid.

La saponification a chaud est un procédé rapide avec un haut rendement, mais qui a tendance a altérer les propriétés du savon et endommager le corps gras.

La saponification a froid elle, est une procédé plus lent et avec un faible rendement, mais qui permet toutefois de conserver les propriétés des huiles ainsi que la glycérine présente dans le savon.

Comment le savon lave-t-il ?

Le savon lave grâce a la création d’un complexe hydrophile-hydrophobe.

Lorsque les molécules de savon rentrent en contact avec une tache de graisse, queues de la molécule (partie hydrophobe) s’y enfoncent. Parallèlement, les parties hydrophiles du savon vont fragiliser la tache, du fait que les têtes hydrophiles ayant la même polarité, elle se repoussent, décrochant ainsi la tache.

Enfin, l’eau non savonneuse vient faire partir les micelles.

schéma mycelle et tache.jpg

Schéma illustrant les propriétés lavantes du savon

Agencement moléculaire entre l’eau et le savon :

Lorsque des molécules de savon sont en contact avec l’eau, celles ci tente de se mettre dans la position adaptée, c’est a dire avec les parties hydrophiles en contact avec l’eau, et les queues hydrophobes hors de l’eau.

Si une molécule est a la surface de l’eau, sa queue est hors de l’eau, mais une fois la surface saturée, les molécules restantes doivent trouver une autre configuration, pour cela elles se regroupent de manière circulaire, les têtes hydrophiles en périphérie, et les queues hydrophobes au centre, qui de cette manière se tiennent éloignées de l’eau, ce complexe est appelé micelle.

micelle savon.jpg
Une micelle de savon

Savon et résistance des bactéries

Le savon n’engendre pas de résistance des bactéries, excepté les savons contenant des antiseptiques. C’est un agent détergeant et non un désinfectant, il retire les bactéries, taches de graisse et autres de manière mécanique, mais ne tue ni de détruit les bactéries.

Le savon est un bon moyen de défense contre les bactéries, car il permet de les retirer, ce que l’eau seule ne peut faire (la paroi des bactéries étant essentiellement composées de lipides).

La fabrication du savon

savon d'alep.jpg

Bien que le principe de base pour la création du savon soit la saponification, il existe différentes manières de produire du savon, en fonction des produits utilisée et de l’effet recherché.

Les principaux types de savon :

 

Les savons durs sont constitués d’une base de soude et d’huiles contenant beaucoup d’acides gras saturés. La majorité des savons actuels sont fabriqués selon ce principe.

Les savons mous, eux sont issue a partir d’une base de potasse mélangé a une graisse. Le savon a la cendre est un exemple de savon a la potasse.

Les savons blancs sont des savons de luxe fabriqués a base de potasse et d’huiles de premier choix. Les savons blancs sont traditionnellement fabriqués en suisse.

savon

Le savon d’Alep est issue de soude végétale mélangé a de l’huile de laurier et de l’huile d’olive.

Le savon de Marseille est fabriqué a l’aide de soude et d’huile d’olive (le savon de Marseille traditionnel contient au moins 72%d’huile)

Les types de fabrication :

Bien que la réaction chimique fabricant le savon reste la même, il existe différentes manières de fabriquer du savon en fonction de l’époque et des matériaux employés.

Fabrication Ancestrale :

La fabrication « ancestrale » du savon se fait quasi exclusivement par saponification a chaud. Les trois principaux savons ancestraux sont le savon d’Alep, le savon de Marseille et le savon « médiéval ».

Le savon d’Alep de fait par saponification a chaud entre de l’huile d’olive de premier choix, et de la soude issue de la salicorne. Une fois la réaction finit, de l’huile de baies de laurier est rajoutée. Le savon ainsi obtenu est ensuite lavé a l’eau salée, puis étalé, découpé en cubes, et mis a sécher. Un bon savon d’Alep sèche pendant au moins neuf mois.

Bien que le savon d’Alep ait été débarrassé de sa glycérine lors du lavage, la présence d’huile de laurier lui permet de conserver ses propriétés hydratantes.

Il peut aussi faire office de shampooing, de mousse a raser, de lessive, et même agir comme anti-mite.

Le savon de Marseille se fait lui aussi par saponification a chaud, entre de l’huile d’olive et de soude pour un résultat final contenant au moins 72 % d’huile. Le procédé de fabrication comporte 8 étapes :

La saponification : l’huile et la soude sont mélangés et chauffés jusqu’à ce que la réaction soit terminée.

Le lavage : la pâte obtenue est lavée a l’eau salée pour éliminer les impuretés.

La cuisson : le savon cuit pendant 10 jours a 120°C en étant régulièrement contrôlé

la liquidation : le savon est ensuite lavée a l’eau pure pour débarrasser le savon de ses impuretés restantes.

La coulée de la cuite : le savon est coulé encore chaud dans de grands moules (appelés « mises »)

Le séchage : le savon sèche pendant 48h en entrepôt couvert et aéré.

Le découpage : le savon est découpé en blocs de différentes tailles en fonction de leurs utilisations futures.

Le moulage : les blocs de savon sont estampillés traditionnellement sur leurs six faces pour certifier leur provenance.

Il n’existe pas d’appellation protégée « savon de Marseille », impliquant de ce fait des dérives et utilisations abusives du nom « savon de Marseille », il est donc important de vérifier la composition, et si possible le mode de fabrication du savon avant d’en acheter.

Le savon médiéval, lui est fait selon une technique moins complexe. De la potasse issue de cendre est mêlée a de la graisse animale (suif) puis cuit jusqu’à obtention d’une mousse blanche, cette mousse ainsi récoltée sert de savon.

Fabrication Moderne :

Il existe deux méthodes principales pour la fabrication moderne du savon, la fabrication Artisanale (ou semi-artisanale), et la méthode industrielle.

Fabrication artisanale ou semi-artisanale :

La fabrication artisanale ou semi-artisanale du savon se fait par saponification a froid, ce qui permet au savon de conserver toutes ses propriétés, notamment concernant ses huiles.

La soude et l’huile sont mélangés jusqu’à obtention d’une pâte, qui est ensuite versée dans des moules.

La pâte n’est pas lavée permet de conserver la glycérine, mais implique aussi des ingrédients de qualités pour la confection du savon..

Le savon sèche ensuite pendant un a trois mois avant d’être prêt a l’emploi.

Le savon artisanal permet d’ajouter d’autres ingrédients lors de sa fabrication, ce qui est plus difficile a faire lors d’une fabrication industrielle. Il est par exemple possible d’incorporer des huiles essentielles, de l’argile, des graines a son savon pour varier ses propriétés.

Cependant cette méthode de confection reste lente et assez peu rentable pour une fabrication a grande échelle.

Fabrication industrielle :

La fabrication dite « industrielle » se fait exclusivement a chaud, en effet, les procédés par saponification a froid donnent des pâtes trop molles et collantes pour les machines.

Les savons industriels sont réalisés a base de graisses animales (le suif, graisse issue du bœuf), ou d’huile de palme, connues pour être agressives avec la peau, mais ont un faible coût et sont très stables lors de la réaction, ce qui permet une fabrication en grandes quantités.

De plus, la glycérine est retirée lors du lavage pour être réutilisée ensuite par les laboratoires pharmaceutiques pour être transformés en produits de beauté.

Une fois la glycérine retirée, le savon est ensuite transformé en bondillons (copeaux de savon), qui sont ensuite mélangés a différents additifs, naturels ou non, certaines industries réintègrent même parfois la glycérine au savon pour lui « rendre » ses propriétés hydratantes.

Savon et respect de la peau

La réaction de saponification nous donne un produit final équilibré, c’est a dire que bien qu’attaquant légèrement la peau, la glycérine présente dans le savon permet d’hydrater la peau, équilibrant ainsi les propriétés du savon.

Respect du Ph de la peau :

Pour qu’un savon respecte la peau, il faut que celui- ci respecte le Ph de la peau, soit avoir un Ph de 5-6 environ. La dermatologie préconise l’utilisation de savons surgras principalement, puisque nourrissants pour la peau. Les savons artisanaux sont aussi respectueux pour la peau, car en conservant la glycérine, ils gardent leur propriété hydratante.

Enfin, le savon d’Alep est lui aussi adapté aux soins de la peau, grâce a l’huile de baie de laurier qui agit comme agent hydratant, mais aussi antibactérien.

Si un savon a un écart trop important avec le Ph de la peau, il attaque alors la peau, ce qui a long terme peut poser des problèmes dermatologiques.

Risques liés aux savons industriels :

La plupart des savons industriels actuel présentent certains risques dermatologiques a long terme, les ingrédients et les proportions rendent et le savon final trop agressif, qui couplé avec la suppression de la glycérine, présente un réel danger pour la peau. Ces choix sont principalement motivés par des raisons économiques.

Une parenthèse concernant la suppression de la glycérine pour la revendre aux industries pharmaceutiques : c’est tout de même cocasse d’utiliser un savon industriel qui retire plus ou moins volontairement la glycérine de ses produits, abîmant a terme la peau de l’utilisateur, pour ensuite acheter une crème hydratante a base de glycérine, glycérine qui aurait déjà du être présente dans ledit savon.

Certains savons industriels restent tout de même respectueux pour la peau, en rajoutant la glycérine en fin de procédé par exemple, mais ce typs de savonneries industrielles est rare.

Savon et respect de l’environnement :

Sauf exceptions, les savons traditionnels et artisanaux ne présentent pas de danger pour l’environnement, ils sont composés exclusivement de produits naturels et biodégradables.

A l’inverse, certains savons industriels contiennent des additifs non naturels qui peuvent présenter un danger pour l’environnement.

Faire son savon :

Il existe des moyens simples, économique et écologique pour faire son propre savon, voir même sa propre lessive, voici quelques liens qui peuvent vous aiguiller si vous souhaitez fabriquer votre propre savon.

Savon pour le corps :

http://edition.lamuse.free.fr/fichesavon.html

https://zabulles.wordpress.com/savon-techniques-de-fabrication/

http://www.toutvert.fr/comment-faire-le-savon-chez-soi-avec-la-methode-a-froid/

https://fr.wikibooks.org/wiki/Fabriquer_du_savon

Lessive eu autres types de savon :

http://alteravie.blogspot.fr/2012/01/le-savon-la-cendre-de-bois.html

Conclusion :

Voici un tour d’horizon du savon sous ses différents aspects. Traitant des aspects chimiques autant que des aspects dermatologiques et passant par les types de fabrication, cet article peut servir a conseiller vos futures achats de savon.

Bien que j’ai beaucoup critiqué la fabrication industrielle de savon, il existe tout de même des savons de fabrication « industriels » qui sont respectueux de la peau et bons pour le corps, ils sont juste plus difficiles a trouver.

J’ai moi même fabriqué du savon a plusieurs reprise en utilisant la méthode médiévale en remplaçant le suif par de l’huile d’olive (dans les mêmes quantités), et le résultat obtenu a dépassé de loin mes espérances, ce savon lavait mieux que la plupart des savons que j’ai eut l’occasion d’utiliser jusqu’à maintenant.

Idées et pistes de recherches :

-L’avantage de l’industrie a supprimer la glycérine de ses savons, créer une demande ?

-Outre le savon, est il possible de faire ses produits cosmétiques soi même ?

Le savon : ressources

http://savonatraverslesages.e-monsite.com/pages/comment-fonctionne-le-savon.html

http://hygiene-et-savon2.e-monsite.com/pages/ii-la-composition-et-le-fonctionnement-du-savon/

http://hygiene-et-savon2.e-monsite.com/pages/ii-la-composition-et-le-fonctionnement-du-savon/la-saponification-et-fabrication.html

http://hygiene-et-savon2.e-monsite.com/pages/ii-la-composition-et-le-fonctionnement-du-savon/les-particularites-et-types-de-savon.html

http://hygiene-et-savon2.e-monsite.com/pages/ii-la-composition-et-le-fonctionnement-du-savon/comment-le-savon-lave-t-il.html

http://tpe-savon.e-monsite.com/pages/proprietes-du-savon/fonctionnement-du-savon.html

http://www.linternaute.com/science/divers/pourquoi/06/pourquoi-savon/pourquoi-savon.shtml

https://zabulles.wordpress.com/savon-techniques-de-fabrication/

http://www.science-et-vie.com/2014/04/savon-il-provoquer-resistance-bacteries/

http://www.marius-fabre.com/fr/content/32-la-fabrication-du-savon-de-marseille

http://www.huile-dargan.fr/contenu/savon-alep-fabrication-bienfaits.php

http://edition.lamuse.free.fr/fichesavon.html

http://endouceheure.fr/sa-fabrication.html

https://zabulles.wordpress.com/savon-techniques-de-fabrication/

http://tpe-savon-myw.e-monsite.com/pages/les-differents-type-de-savon.html

http://alteravie.blogspot.fr/2012/01/le-savon-la-cendre-de-bois.html

http://edition.lamuse.free.fr/fichesavon.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s